La-convention-collective-A-quoi-ca-sert-et-comment-la-choisir-.jpg

Les relations de travail sont généralement régies par différents textes et par la convention collective mais également par le Code du travail. La convention collective traite les licenciements, les classifications, les salaires, les congés, les contrats de travail et d’autres thèmes du droit du travail. Elle permet en outre d’adapter les dispositions générales du Code du travail aux contraintes et spécificités d’une entreprise.

Elle est essentielle pour régir les relations de travail dans une branche professionnelle ou une entreprise. Aujourd’hui, il est possible de connaître sa convention collective ou de trouver le document adapté à vos besoins. En effet, des sites comme www.convention.fr proposent ce genre de services.

L’importance d’une convention collective

La convention collective se définit comme un accord qui vient compléter les termes du contrat de travail. Elle a pour objectif de permettre la mise en place des dispositions spécifiques, pouvant améliorer les conditions de travail. Elle est donc habilitée à établir des règles distinctives de fonctionnement et de conduites, propres à l’entreprise.

Le code APE (Aides à la Promotion de l’Emploi) détermine cet accord. La convention collective permet de définir les attributions professionnelles et géographiques qu’elle prétend remplir. D’autre part, elle occupe également une place importante dans la protection des droits des salariés. La convention collective complète en effet la loi.

Les critères de choix d’une convention collective

Actuellement, il existe près de 500 conventions collectives en France. Chaque société relève d’une convention collective spécifique. Pour le choix du texte conventionnel, le salarié est appelé à choisir, parmi une liste, la convention qui convient à son activité principale. Il est primordial de se référer au code NAF pour les entreprises opérant dans divers secteurs d’activité.

Grâce à cette méthode, vous pourrez connaître l’activité principale de votre entreprise en fonction du nombre d’employés affectés dans chaque activité, mais également du chiffre d’affaires généré par chaque activité.